Les jeux

casino
 Le premier Casino de Santenay ouvre ses portes pour la saison 1892 avec un jeu de Petits Chevaux, dans le parc de la Source Salée.
Son directeur propriétaire est un banquier parisien, Charles Vandal.

François Deparis, en 1895, entreprend la construction d'un restaurant, qu'il nomme le Kursaal, dans le nouveau quartier thermal où vient d'être forée la Source Lithium.

Il obtient pour cet établissement le droit d'exploiter aussi un jeu de Petits Chevaux.
    
 
Vandal réplique par la création dans son Casino, du jeu de Baccara en 1898.
Mais ces installations ayant été rachetées par un groupe concurrent peu avant a Guerre de 1914, le Casino est fermé, seul le Kursaal conserve des salles de jeux.

La première guerre, puis la période de récession économique qui l'a suivie, ainsi que les conséquences de la Seconde Guerre mondiale, réduisent l'activité thermale de Santenay. Si bien qu'à la Libération, le Kursaal, quasiment abandonné, a du mal à rouvrir ses jeux de Boule et de Baccara.

C'est en 1957, que Pierre Gignoux se porte acquéreur du Kursaal, qu'il rebaptise Casino des Sources.
La municipalité ayant relancé l'activité thermale de Santenay, le nouveau Casino passe en 1961, du 60e rang des maisons de jeux françaises, au 33e rang (sur 137) en 1986.

En 1991, l'introduction des machines à sous donne une impulsion nouvelle à cette ascension.
Pendant la saison 2001-2002, le Casino a été fréquenté par plus de 270.000 personnes.

Il a été repris par la société Moliflor Loisirs qui a pris le nom de JOA en 2008. Pour la saison 2003 - 2004, une salle de restaurant d'une capacité de 60 couverts a été ouverte.

En 2014, après des travaux de rénovation, a eu lieu l'inauguration du restaurant Comptoir JOA et du nouveau coin bar salon.