Le Château de Santenay

chateau 1 de santenay


Au IVe siècle, le site est occupé par un castrum (peut-être fait de simples palissades en bois). Il sera remplacé par une maison forte (trace en 1365) qui, pendant un siècle, va appartenir à la famille de Vichy, originaire du Bourbonnais.

De cette période (fin XIVe, début XVe) datent sans doute la tour carrée et un système de rempart semi circulaire entourant une cour, le tout protégé par des fossés. L'accès à la cour intérieure était gardé par un pont-levis.

 

 

 

chateau de santenayLe château va passer successivement par les mains de Guillaume de Sercy (trace en 1481), François de Ferrières (trace en 1483), et de Jacques de Ferrières (trace en 1526). Il est finalement acheté par Denis Brulard, premier président du Parlement de Dijon, Jean Baptiste Legoux de la Berchère qui épouse sa fille lui succède en 1590.
Les deux platanes qui encadrent le pont-levis pourraient avoir été plantés à cette époque, et seraient une récompense royale accordée par Henri IV à la famille Brulard, obtenue sur les instances d'un cousin Nicolas Brulard de Sillery, conseillé écouté du roi. Ils auraient donc plus de quatre cents ans et seraient parmi les plus vieux arbres de France.


Le dernier de la Berchère étant mort sans postérité, le château devient la propriété de Philibert Parigot en 1739. A son décès en 1769, il revient à ses deux fils Jacques et François, qui entreprennent d'importants travaux de modernisation: suppression de la muraille nord et du pont-levis, construction d'un corps de bâtiment accolé à la tour.
En 1828, le nouveau propriétaire est le comte Déodat Albert de Drée, époux d'Henriette Parigot, arrière-petite-fille de Philibert Parigot..
chateau 3


En 1920, le château est vendu à un viticulteur Claudius Guépet.
Dans les années 1970, un des propriétaires transforme une partie des bâtiments annexes en entreprise vinicole et fait procéder au creusement de caves sous la cour, avec accès par les douves desséchées. La reconstruction de l'aile située à l'est qui s'était effondrée à la suite de ces travaux de fouilles, et la couverture des toitures en tuiles vernissées polychromes datent de cette époque.